Skip to content

8 Comments

Megal

29.11.2019 at 10:12 pm
Reply
Tout au fond de ma cour Entouré de hauts murs noircis Un pauvre arbre sans jour A poussé sous le ciel de Paris Il ne reçoit qu'un soleil tiède et las Et de l'eau qui a lavé les toits Il n'a pour l'égayer Que les chats du quartier Tout au fond de mon cœur Prisonnier de barrières de fer Un impossible amour Cherche à s'épanouir en plein air.

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *